À notre sujet – Le projet Recensement à l’école

Le projet Recensement à l’école

Qu’est-ce que le projet Recensement à l’école?

Recensement à l’école est un projet international en ligne qui permet aux élèves de la 4e année au Cégep (12e année) de découvrir le monde des enquêtes et de la statistique. Ce projet a pris naissance au Royaume-Uni en 2000, et des écoles d’Australie, du Canada, de l’Irlande, du Japon, de la Corée, de la Nouvelle-Zélande, de l’Afrique du Sud et des États-unis y prennent maintenant part. La branche Canadienne de Recensement à l’école est hébergée par la Société statistique du Canada.

Des élèves de ces pays remplissent de façon anonyme un questionnaire d’enquête en classe. Ils fournissent des renseignements non confidentiels comme leur taille, la durée du trajet entre la maison et l’école, et leur matière préférée à l’école. Les réponses sont intégrées dans une base de données nationale, qui sera ensuite ajoutée à une base de données internationales maintenue au Royaume-Uni.

Les enseignants ont accès aux résultats d’enquête de leur classe sous forme de chiffrier qu’ils peuvent utiliser pour enseigner des notions de statistique. Les élèves ont du plaisir à comparer les données de leur classe aux tableaux sommaires de résultats canadiens. Ils peuvent également obtenir des réponses tirées au hasard de la base de données internationale afin de se comparer aux élèves d’autres pays.

Certaines questions de l’enquête sont posées dans tous les pays participants, alors que d’autres ont été mises au point au Canada. On ne demande pas aux élèves de fournir des renseignements confidentiels ou personnels qui permettraient de les identifier. Les réponses demeurent anonymes, car aucun nom ni numéro d’identification ne leur est attribué.

Le projet joint le plaisir à l’apprentissage, et ce, à la plus grande joie des milliers d’élèves du monde entier qui y ont déjà participé. Ils découvrent comment utiliser et interpréter des données qui les concernent dans le cadre de l’enseignement des mathématiques, des sciences sociales ou de la technologie de l’information. De plus, ils se familiarisent avec le rôle primordial du recensement, qui consiste à fournir l’information nécessaire à la planification de services essentiels comme l’éducation, la santé, les transports et bien d’autres.

Recensement à l’école offre aux élèves une occasion unique de participer à la collecte et à l’analyse de leurs propres données et de vivre l’expérience d’un mini-recensement en classe.

^ Haut de la page

Ce qu’en disent les enseignants

«J’ai utilisé le Recensement à l’école pour introduire l’unité sur les statistiques du cours de fondements des mathématiques de 11e année. Les élèves ont réalisé l’activité « Avez-vous de grands pieds? » à l’aide d’un imprimé des résultats de la classe. Cela m’a permis d’évaluer leurs connaissances et compétences acquises en matière de taille de l’échantillon, d’analyse de données, de diagrammes, d’identification de biais et de déduction. »
—Joanna Wilson, enseignante de 11e année, Digby, Nouvelle Écosse

« Ce projet a beaucoup plus apporté à mes élèves que n’importe quel manuel ou enseignant n’aurait pu le faire. »
— Larry Scanlon, enseignant en éducation spécialisée, Waterloo, Ontario

« Le Recensement à l’école se prête à des applications qui permettent de travailler conjointement les mathématiques, le français et l’univers social. Lorsque les élèves utilisent ces données pour répondre à des questions qui les touchent, ils prennent conscience du fait que les mathématiques constituent un outil précieux pour mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent. »
— France Caron, professeur de didactique des mathématiques, Université de Montréal

« Nous avons travaillé sur les mesures, la gestion de données, la présentation de graphiques, l’estimation et les différentes façons d’enregistrer les données. C’est bien plus agréable d’utiliser des données qui nous concernent personnellement. »
— Kimberley Burstall, enseignante au primaire, Halifax, Nouvelle-Écosse

« Recensement à l’école offre aux professeurs généralistes un outil captivant pour faire participer leurs élèves à des projets d’apprentissage des mathématiques dans un contexte de sciences sociales. »
— Ralph Mason, professeur de mathématiques, Université du Manitoba, Winnipeg

« Mes élèves ont bien aimé remplir le questionnaire, construire des graphiques avec les résultats et faire des comparaisons. »
— Danis Michaud, enseignante au cycle intermédiaire, Clair, Nouveau-Brunswick

«  Dans le cadre de notre programme de sciences sociales, nous discutons de l’importance de notre rôle dans la société. Cette enquête a renforcé notre sentiment d’unicité et de ressemblance en même temps!— Brenda Hillaby, enseignante de 5e année, Aurora, Ontario

« Je participe au projet Recensement à l’école depuis deux ans et j’adore ça! J’utilise le projet pour présenter une unité complète sur la gestion des données. Mes élèves s’en souviennent comme étant la meilleure partie de l’année en mathématiques. Ils se servent des données pour apprendre les notions de population, d’échantillon, de conception d’enquêtes, puis ils analysent les données pour en trouver la moyenne, la médiane, le mode et l’étendue. Les élèves créent des diagrammes de toutes sortes, explorant les relations entre les données et partageant les conclusions qu’on peut tirer de ce type d’information. »
— Julie Hearn, enseignante de 6e et 7e année, Maple Ridge, Colombie-Britannique

^ Haut de la page

Pourqoi les enseignants l’utilisent-ils?

Lors d’une enquête auprès des enseignants inscrits au projet en 2008, nous avons demandé : « Pourquoi avez-vous utilisé le projet Recensement à l’école avec vos élèves? ». Voici ce que certains enseignants ont répondu :

  • Pour compléter les exigences de l’unité sur le traitement de données en 8e année. Nous avons fait la leçon “Notre classe est-elle bizarre?”
  • C’était un projet intéressant qui s’intégrait bien avec le contenu mathématique de la statistique en 1ère secondaire. Les élèves ont bien aimé faire ce projet. Nous sommes deux enseignants qui avons exploité les résultats obtenus dans nos six groupes. Chaque équipe d’élèves devait choisir un sujet, faire un graphique représentant les résultats et tirer deux conclusions.
  • Je fais toujours une activité statistique en classe et c’est le Recensement à l’école qui est le déclencheur.
  • Pour les leçons de maths et d’études sociales. Nous avions à l’étude de notre programme de géographie de 3e secondaire un module sur la population canadienne.
  • Je trouvais intéressant d’explorer une nouvelle avenue afin de présenter la statistique, qui est un sujet obligatoire au secondaire.
  • J’ai fait participer mes élèves au Recensement à l’école pour rendre l’étude de la matière plus intéressante et leur montrer l’utilité des statistiques.
  • Pour faire profiter mes élèves d’informations réelles provenant d’eux-mêmes.
  • Pour permettre aux élèves du cours Gestion de données de 12e année (Ontario) de manipuler et d’extraire des données.
  • Dans le cadre de mon cours de Statistique 31411, je fais participer mes élèves au Recensement à l’école afin qu’ils puissent analyser les résultats et en faire un projet avec la technologie (Excel, Graph Easy).
  • J’ai utilisé plusieurs données de mes élèves dans mon cours de Statistique. Par exemple, la taille avec l’étendue des bras dans le but de vérifier s’il y a une corrélation.
  • Pour avoir du matériel pour aider nos apprenants à remplir leurs formulaires et à comprendre l’importance de recueillir des données statistiques.
  • C’est un projet qui permet de faire vivre une vraie expérience de recensement portant sur plusieurs sujets intéressants.

^ Haut de la page

Objectifs

Les objectifs du projet Recensement à l’école sont les suivants :

  • fournir des données réelles pour l’enseignement de la gestion des données dans tout le programme d’études;
  • montrer comment utiliser la technologie de l’information et des communications de façon efficace dans les activités d’enseignement et d’apprentissage;
  • mieux faire connaître le recensement national, sa méthode de collecte de données et ses avantages pour la société;
  • développer les habiletés statistiques des élèves.

La participation des classes à ce projet est entièrement volontaire.

^ Haut de la page

Rôle de la Société statistique du Canada

 La composante Canadienne du projet international Census at School est dirigée par la Société statistique du Canada. La mission de la Société statistique du Canada est d’encourager le développement et l’utilisation des probabilités et de la statistique, entre autres en aidant à sensibiliser le public à la valeur de la pensée statistique et à l’importance de la science statistique et des statisticiens dans la société canadienne et en faisant la promotion des plus hauts standards en vue de l’apprentissage et de la pratique de la statistique au Canada.

La Société statistique du Canada reconnaît et apprécie sincèrement les nombreuses contributions que Statistique Canada a apportées à ce projet.  Par l’intermédiaire de son Programme de soutien à l’éducation et sous la direction de Mary Townsend, Statistique Canada a développé Recensement à l’école Canada et l’a géré de 2003 à 2012.

^ Haut de la page